Lire en français : Handicap

NOTE: The information listed below is legal information and does not constitute legal advice. If you have or believe to have been discriminated against or harassed, please contact a lawyer, a legal professional or the applicable Human Rights Tribunal in your Province or Territory.

The purpose of this section is to further understand not only how disability is defined in Human Rights law but also understand some of the forms of conduct that are strictly prohibited.

Read each section and answer the questions posed.

Overview:

Human Rights law protects individuals from discrimination based on disability. Meaning, that individuals with a disability have the right to be treated fairly, equally and have the right to access employment, schools, housing, and services, among other things.

What is a Disability?

The definition of disability encompasses any physical, mental or developmental disability, learning disability, a mental disorder, or any injury or disability where benefits are claimed under the Workplace Safety and Insurance Act, 1997. The term disability covers any disability that was present at birth, developed over time or is a result of an accident. It further covers any anticipated disability, where an individual perceives that they will eventually develop a disability and would be in need of accommodation.

Question:

Jane has a rare disorder that will eventually cause her to become blind. Is this a disability?

Answer:

Yes. Jane has an anticipated disability as Jane knows that she will eventually become blind, which is a physical disability.

Discrimination based on Disability

Discrimination based on disability can take on many different forms, for example:

  • Direct: when an individual with a disability is directly excluded from housing or employment; or
  • Indirectly: when an organization or an individual sets out conditions that are discriminatory and they are enforced.

Question:

A private school instructs their admissions department to not recruit students with disabilities that need large accommodation requirements. The admissions department follows these instructions. Is this discrimination based on disability?

Answer:

Yes, this would be an indirect form of discrimination based on disability. The students with disabilities that require the most accommodation are specifically excluded from attending the school. Therefore, the private school is setting out conditions that are discriminatory, as all individuals with a disability have a right to be equally treated and access schools.

Harassment

Harassment is defined as “engaging in a course of vexatious comment or conduct that is known or ought reasonably to be known as unwelcome.” This definition has two components: a) that the harasser knows how his or her behaviour is being received and, b) that the reasonable person would view the behaviour as harassment.

Harassment is typically protected under each provinces Human Rights Act. It should be noted that harassment does occur even if the individual experiencing it does not verbally object.

An individual may experience harassment based on a person’s disability, past or perceived disability, a person’s accommodation needs, the treatment they are receiving or the side-effects of treatment. Harassment can include:

  • Slurs, name-calling;
  • Graffiti. For example, unwanted comics about an individual’s disability;
  • Comments that ridicule people because of disability-related characteristics;
  • Singling out a person for teasing or jokes related to disability;
  • Circulating offensive material about a person with a disability at an organization.

Question:

A landlord engages in a course of vexatious comments against a resident with an intellectual disability. The landlord makes comments and slurs regarding their disability, in addition to, sending crude drawings of the resident to all other residents of the building. Is this harassment?

Answer:

Yes, this is harassment.The landlord’s comments and drawings were vexatious and based on the tenant’s disability. The landlord ought to have known that the comments, slurs, and drawings were unwelcome. Furthermore, a reasonable person in the tenant’s situation would view the landlord’s comments as unwelcome and a form of harassment.

Poisoned Environment

The atmosphere of a workplace has been held as a condition of employment. However, a poisoned environment can occur in housing and other services as well.  A poisoned environment occurs when unwelcome conduct or comments occur in the workplace or organization that can or do result in a hostile or oppressive atmosphere for an individual(s) protected under a Human Rights Act.

A poisoned work environment is based on the nature of the comments or conduct and their impact and not on the number of times the comments or conduct may have occurred. This results in individuals being subjected to terms and conditions that are different from individuals that are not subjected to the comments or conduct. A poisoned environment can be created by your peers, supervisors, or tenants to name a few.

Question:

Employee X suffers from chronic pain and asks for time off for medical reasons. The supervisor refused to give them the proper paperwork and spreads a rumour and is heard telling other employees that they are faking, and are just a lazy individual. The employees laugh and spread what the supervisor said around the office. Meanwhile, employee Y requests time off, which is accepted right away. Employee Y is not subject to the comments and conduct that Employee X is subject to. Does this create a poisoned work environment based on disability?

Answer:

Yes. The conduct and comments made by the employee’s supervisor can reasonably be said to be unwelcome and creates a hostile and oppressive atmosphere for the employee with a disability. It also creates different terms and conditions for the employee with a disability and his or her ability to take time off.

Handicap

REMARQUE: Les informations répertoriées ci-dessous sont des informations juridiques et ne constituent pas des conseils juridiques. Si vous avez ou pensez avoir été victime de discrimination ou de harcèlement, veuillez contacter un avocat, un professionnel juridique ou le tribunal des droits de la personne de votre province ou territoire.

Le but de cette section est de mieux comprendre non seulement comment le handicap est défini dans le droit des droits de l’homme, mais aussi de comprendre certaines formes de conduite strictement interdites.

Lisez chaque section et répondez aux questions posées.

Aperçu:

La loi sur les droits de l’homme protège les individus contre la discrimination fondée sur le handicap. Cela signifie que les personnes handicapées ont le droit d’être traitées équitablement, également et ont le droit de pleinement accéder à l’emploi, aux écoles, au logement et aux services, entre autres.

Qu’est-ce qu’un handicap?

La définition de handicap englobe tout handicap physique, mental ou développemental, trouble d’apprentissage, trouble mental ou toute blessure ou handicap dont les prestations sont réclamées en vertu de la Loi de 1997 sur la sécurité professionnelle et l’assurance contre les accidents du travail. Le terme handicap couvre tout handicap présent à la naissance, qui s’est développé au fil du temps ou qui résulte d’un accident. Il couvre en outre tout handicap anticipé, où une personne perçoit qu’elle finira par développer un handicap et aurait besoin d’accommodements.

Question:

Jane souffre d’un trouble rare qui finira par la rendre aveugle. Est-ce un handicap?

Réponse:

Oui. Jane a un handicap anticipé car Jane sait qu’elle finira par devenir aveugle, ce qui est un handicap physique.

Discrimination fondée sur le handicap

La discrimination fondée sur le handicap peut prendre de nombreuses formes différentes, par exemple:

Direct: lorsqu’une personne handicapée est directement exclue du logement ou de l’emploi; ou

Indirecte: lorsqu’une organisation ou un individu établit des conditions discriminatoires et qu’elles sont appliquées.


Question: Une école privée demande à son service des admissions de ne pas recruter d’étudiants handicapés qui ont besoin de grandes mesures d’adaptation. Le service des admissions suit ces instructions. Cette discrimination est-elle fondée sur le handicap?

Réponse:

Oui, ce serait une forme indirecte de discrimination fondée sur le handicap. Les élèves handicapés qui nécessitent le plus d’accommodements sont spécifiquement exclus de la fréquentation de l’école. Par conséquent, l’école privée établit des conditions discriminatoires, car toutes les personnes handicapées ont le droit d’être traitées de la même manière et d’accéder aux écoles.

Harcèlement

Le harcèlement est défini comme « une série de commentaires ou de comportements vexatoires qui sont connus ou devraient raisonnablement être considérés comme indésirables ». Cette définition comporte deux volets: a) que le harceleur sait comment son comportement est reçu et, b) qu’une personne raisonnable considérerait le comportement comme du harcèlement.

Le harcèlement est généralement protégé par la loi sur les droits de la personne de chaque province. Il convient de noter que le harcèlement se produit même si la personne qui en fait l’expérience ne s’y oppose pas verbalement.

Une personne peut être victime de harcèlement en raison de son handicap, de son handicap passé ou perçu, de ses besoins d’adaptation, du traitement qu’elle reçoit ou des effets secondaires du traitement. Le harcèlement peut inclure:

Insultes;
Graffiti. Par exemple, des bandes dessinées indésirables sur le handicap d’une personne;
Commentaires qui ridiculisent les gens en raison de caractéristiques liées au handicap;
Taquiner une personne en particulier ou faire des blagues à son égard, liées à son handicap;
Faire circuler du matériel offensant sur une personne handicapée dans une organisation.

Question:

Un propriétaire s’engage dans une série de commentaires vexatoires contre un résident ayant une déficience intellectuelle. Le propriétaire fait des commentaires et des insultes concernant leur handicap, en plus d’envoyer des dessins grossiers du résident à tous les autres résidents de l’immeuble. Est-ce du harcèlement?

Réponse:

Oui, c’est du harcèlement. Les commentaires et les dessins du propriétaire étaient vexatoires et fondés sur le handicap du locataire. Le propriétaire aurait dû savoir que les commentaires, les insultes et les dessins n’étaient pas les bienvenus. En outre, une personne raisonnable dans la situation du locataire considérerait les commentaires du locateur comme importuns et une forme de harcèlement.

Environnement empoisonné

L’atmosphère d’un lieu de travail a été considérée comme une condition d’emploi. Cependant, un environnement empoisonné peut également se produire dans le logement et d’autres services. Un environnement empoisonné se produit lorsqu’une conduite ou des commentaires indésirables se produisent sur le lieu de travail ou dans une organisation, ce qui peut créer ou crée une atmosphère hostile ou oppressive pour une personne protégée par une loi sur les droits de l’homme.

Un environnement de travail empoisonné est basé sur la nature des commentaires ou de la conduite et de leur impact et non sur le nombre de fois où les commentaires ou la conduite ont pu se produire. Il en résulte que les individus sont soumis à des termes et conditions différents des individus qui ne sont pas soumis aux commentaires ou à la conduite. Un environnement empoisonné peut être créé par vos pairs, superviseurs ou locataires pour n’en nommer que quelques-uns.

Question:

L’employé X souffre de douleurs chroniques et demande un congé pour raisons médicales. Le superviseur a refusé de leur fournir les documents appropriés et a répandu une rumeur et on l’a entendu dire aux autres employés que l’employé en question ment et qu’il n’est qu’un individu paresseux. Les employés rient et diffusent ce que le superviseur a dit dans le bureau. Pendant ce temps, l’employé Y demande un congé, qui est accepté immédiatement. L’employé Y n’est pas soumis aux commentaires et à la conduite auxquels l’employé X est soumis. Cela crée-t-il un environnement de travail empoisonné basé sur le handicap?

Réponse:

Oui. On peut raisonnablement dire que la conduite et les commentaires du superviseur de l’employé sont importuns et créent une atmosphère hostile et oppressante pour l’employé handicapé. Il crée également des conditions générales différentes pour l’employé handicapé et sa capacité à prendre des congés.